La Grande Halte, 12.5M Jonque de Plaisance, La Rochelle

L’Architecte des Jonques de Plaisance

La Grande Halte, 12.5m Jonque de Plaisance à La Rochelle

Dimitri Le Forestier (Architecte naval IFAN) a navigué au long cours pendant 12 ans et a dessiné pratiquement toute sa vie: des cotres, sloops, goélettes et autres. C’est vers la fin des années ’70s qu’il repris les jonques de haute mer à bord desquelles il avait navigué lors de ses séjours en Extrême-orient. Impressionné par leur performance, leur stabilité, manoeuvrabilité et économie, il les réinventa tout d’abord avec la Jonque de Plaisance de 12,5m.

Une Interprétation Moderne

Ce qui est formidable c’est qu’elles ne risquent pas d’être démodées.

Si l’on veut respecter, par goût personnel un type de bateau ancien que l’on aime pour sa beauté et ses qualités marines, on peut bien entendu le reconstruire à l’identique. Le problème dans ce cas est colossal, tant du point de vue masse de travail que de budget. En effet, un bateau ancien est par conception, de fort déplacement, donc lourd. Chacun sait que le prix d’un bateau est directement proportionnel à son poids. Seuls les budgets des association puissantes, disposant de fortes subventions, peuvent s’en tirer. Il s’agit de sauvetage du patrimoine ou de sa reconstruction, tels ‘La Recouvrance’ ou ‘L’Hermione’ voir même un vieux chalutier. Ensuite, il faut l’entretenir et le faire naviguer avec beaucoup de bras solides et un budget considérable.

Il fallait « occidentaliser » ces merveilles sans les trahir, pour les mettre à portée de ceux qui souhaitent en construire une.

J’ai donc dessiné une jonque qui respecte à la fois la tradition dans ce qu’elles ont de plus accompli, sans pour cela refuser les acquis des techniques modernes. Ainsi fut née la première Jonque de Plaisance de 12,50M, en stratifié. Il n’a pas fallu trop me pousser pour en developer une deuxième version en bois, car le bois est pour moi un des matériaux les plus fantastiques avec des propriétés uniques.

Il y a toujours une richesse un peu plus que psychologique dans les matériaux naturels. Si habiles que soient nos techniciens, jamais le plastique, des diverses fibres synthétiques, ne remplaceront le cuir, la soie, la laine ou le bois. L’intellect se refuse à les assimiler comme tels. Il y a quelque chose de sensuel dans le contact de matériaux que je considère vivant. Ainsi fut née la deuxième Jonque de Plaisance 12,50M en strip-planking. Depuis, les Jonques de Plaisance, au gré des clients, ont eu des petites et des grandes soeurs.

La famille des Jonques de Plaisance comprend donc la 10,50M, 12,50M, 14M et 16,50M.

Dimitri Le Forestier.

Dimitri Le Forestier, La Rochelle
Dimitri Le Forestier, « La Grande Halte » à La Rochelle. Loisirs Nautiques 145, Novembre 1983