greement-jonque-la-rochelle
 
Access this page in English
View the plans
Jonque de Plaisance


"Les mâts souples non haubanés laissent une place de circulation sur les passavants, ce gréement permettant de plus une forte économie d'accastillage."

Jonque de Mer moderne, voilier gréement jonque, construction lamellé collé, pont en bois
12,5M JDP
La Rochelle

La jonque de l'Ile de Ré
PA YENG, Ars en Ré, Ile de Ré
Location: sorties tous les jours entre Mai
et Septembre. Photo: Grassineau

Un petit retour en arrière

Cela remonte aux années 77/80: après les cotres, sloops, goélettes, qui me plaisaient, sinon je ne les aurais pas dessinées, mais qui pour moi n'apportaient pas grand chose à ma recherche en architecture navale. De plus, la nécessité d'économie amena au constat que l'accastillage était un trou sans fond: pas question de poser un ridoir de 12, s'il en faut un de 14!

Mes voyages et séjours en Extrême Orient m'ont amené à reconsidérer les jonques Chinoises qui sont les plus belles (par rapport aux jonques Japonaises ou Thaïlandaises par exemple). Nous avions aussi le privilège de naviguer à bord d'une jonque de 37M de Hong Kong à Formose, une jonque de commerce, bien entendu, qui transportait des balles de coton et du ciment, avec un 'coup de tabac' à mi-navigation. Nous étions conquis, six noeuds de moyenne, une stabilité de carène et de route fantastique, et un près vraiment très honorable.

Une interprétation moderne

Si l'on veut respecter, par goût personnel un type de bateau ancien que l'on aime pour sa beauté et ses qualités marines, on peut bien entendu le reconstruire à l'identique. Le problème dans ce cas est colossal, tant du point de vue masse de travail que de budget. En effet, un bateau ancien est par conception, de fort déplacement, donc lourd. Chacun sait que le prix d'un bateau est directement proportionnel à son poids. Seuls les budgets des association puissantes, disposant de fortes subventions, peuvent s'en tirer. Il s'agit de sauvetage du patrimoine ou de sa reconstruction, tels 'La Recouvrance' ou 'L'Hermione' voir même un vieux chalutier. Ensuite, il faut l'entretenir et le faire naviguer avec beaucoup de bras solides et un budget considérable. Il faut donc réinventer la jonque pour mettre à portée de ceux qui souhaitent en construire une.

Ce qui est formidable avec les jonques c'est qu'elles ne risquent pas de d'être démodées. Il fallait 'occidentaliser' ces merveilles sans les trahir... J'ai donc dessiné un bateau qui respecte à la fois la tradition dans ce qu'elles ont de plus accompli, sans pour cela refuser les acquis des techniques modernes. Ainsi fut née la première Jonque de Plaisance de 12,50M, en stratifié. Il n'a pas fallu trop me pousser vers la construction en bois, tant le bois est pour moi un des matériaux les plus fantastiques, par ses propriétés uniques. Il y a toujours une richesse un peu plus que psychologique dans les matériaux vivants. Si habiles que soient nos techniciens, jamais le plastique, des diverses fibres, ne remplaceront le cuir, la soie, la laine ou le bois. L'intellect se refuse à les assimiler comme tels. Il y a quelque chose de sensuel dans le contact de matériaux que je considère vivant. Ainsi fut née la deuxième Jonque de Plaisance 12,50M en bois moulé. Depuis, les Jonques de Plaisance, au gré des clients, ont eu des petites et des grandes soeurs. La famille des JPD comprend donc la 9M, 10,50M, 12,50M, 14M et 16,50M.

Les Jonques de Plaisance retiennent les caractéristiques principales de jonques traditionnelles: faible tirant d'eau, dérive, stabilité de formes importantes, château arrière remplaçant élégamment le cockpit, donnant à l'intérieur un volume appréciable dans les aménagements et une plage arrière permettant à six ou sept personnes de s'allonger sur les bancs ou sur le pont à l'abri du vent. Les mâts souples non haubanés laissent une place de circulation sur les passavants, ce gréement permettant de plus une forte économie d'accastillage.

Ainsi, mes jonques ont un déplacement identique à celui proposé par les grands chantiers pour des bateaux de croisière équivalents aux Jonques 38, 40, 47 et 54 pieds, ce qui reste vrai avec la Minijonque de 9 mètres (dessiné en collaboration avec J.P. Villenave IFAN) . Cela est rendu possible grâce au bois moulé qui permet une construction simple, légère et très robuste, tout à fait à la portée d'un constructeur amateur motivé, plutôt que très qualifiés en construction navale.

Dimitri Le Forestier.

Symbols Chinois qui définissent une jonque Les anciennes jonques Chinoises

Les textes Chinois anciens nous apprennent qu'aux environs 2700 BC, on construisait des jonques à double coque: des catamarans, stabilité et performance en haute mer améliorées. Telles en témoignent les peintures de caves Cro-Magnon au long de la côte d'Indochine.

Les jonques chinoises établirent un standard de construction inégalé en Europe jusqu'à vers la fin du seizième siècle.

Sakoku: ancienne jonque chinoise
Une jonque Chinoise au Japon aux environs 1644.
Source: Wikipedia (Anglais)